COVID-19 : ROMPRE L’ISOLEMENT DES SENIORS

person Posté par: list Dans: Sub Category 1 Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 363

Avec l’apparition de la Covid-19, nombre de mesures ont fleuri en faveur d’un éloignement radical des personnes âgées de façon à limiter les contacts, et ainsi les contaminations éventuelles. Si les personnes âgées, population particulièrement exposée, doivent se prémunir, elles doivent également mener un autre combat psychologique tout aussi pesant : la solitude. Alors qu’elles luttent déjà contre une certaine forme de stigmatisation, elles sont aujourd’hui confrontées à un isolement plus sévère encore. Des moyens sont alors adoptés pour réduire autant que possible ce sentiment biaisé d’abandon et maintenir le bien-être des seniors, tout aussi essentiel à leur équilibre.

Pour les personnes âgées maîtrisant les nouvelles technologies, nul doute que les discussions seront plus dynamiques avec des applications permettant un contact à la fois oral et visuel (Whatsapp, Skype…). Les outils numériques ne sont cependant pas toujours évidents à utiliser, en admettant qu’il existe un excellent débit internet. Entre les difficultés de l’électronique et la connexion capricieuse, peu de seniors sont finalement à même de mener un échange dans de telles conditions. Certains bénévoles de l’Association des Petits Frères des Pauvres évoquent à ce titre l’idée d’une formation au numérique, à laquelle s’emploient certains EHPAD.

La communication téléphonique constitue encore le moyen le plus simple et le plus basique pour développer tout lien social en période de Covid-19. A cet effet, il faudrait que toute personne âgée soit en mesure de pouvoir téléphoner ou recevoir un coup de fil, à l’aide d’un fixe ou d’un portable dont le fonctionnement reste facilement accessible et instinctif. Les proches, les voisins, les connaissances des seniors sont donc invités à les contacter régulièrement par téléphone, de façon à ce qu’ils se sentent entourés et en sécurité.

Par ailleurs, en lien avec la Croix Rouge, un numéro vert national d’écoute, de soutien psychologique et d’orientation a également été mis en place lors du confinement pour les personnes fragiles isolées. Celles-ci peuvent alors échanger avec des acteurs de la prévention et de l’accompagnement tous les jours de 8h à 20h via le numéro 09 70 28 30 00. Solitud’écoute (0 800 47 88 88), ligne créée depuis 2007, offre également ce service de 15h à 20h. Enfin, quelques mairies appliquent le dispositif canicule en cette période troublée par la Covid-19, par un appel quotidien des seniors les plus isolés.

Certaines associations bénéficient de leur côté de dons de nombreuses entreprises, lesquelles fournissent du matériel destiné à rompre la solitude de nos aînés (radios, kits tricots, tablettes, journal gratuit…).

Les bénévoles demeurent d’ailleurs un soutien primordial en ce qu’ils pallient à l’absence de famille et complètent de ce fait les soins du personnel. Leurs visites sont en effet des facteurs d’épanouissement physique et moral, raison pour laquelle les Petits Frères des Pauvres souhaite légaliser leur statut en tant que proches afin de faciliter leur intervention.

Les mesures pour les seniors à domicile

La solitude provoquée par la Covid-19 inspirant peu d’appétit, peu n’en faut pour que la personne âgée saute des repas, ce qui a pour effet de nuire encore à sa santé. Le moyen à mettre en œuvre consisterait donc à faire appel à une société de portage de repas, qui permettrait au senior d’échanger quelques mots avec une personne et de manger sainement après avoir simplement chauffé les plats apportés.

Nombre de personnes solidaires se chargent d’ailleurs de préparer des petits repas ou de réaliser les courses de leurs voisins plus âgés dès lors que ceux-ci sont en capacité de cuisiner.

Les services de soins et aides à domicile constituent également des présences non-négligeables et parfois leur seul lien avec l’extérieur. Pour autant, métiers en souffrance, le nombre de ces professionnels diminuent et mettent en péril leur maintien à domicile. C’est pourquoi il est recommandé qu’une aide de l’Etat soit apportée en soutien de ces structures, d’autant plus nécessaires en ces temps de Covid-19.

Si le téléphone assure des échanges instantanés, les relations épistolaires, de plus en plus abandonnées, apportent pourtant une joie immense. Derrière une lettre se trouve la douce idée que son auteur a pensé à son destinataire tout le long de son écriture. La pérennité du courrier constitue aussi tout l’avantage de la lettre sur le téléphone, car il est possible de jouir de nouveau de sa lecture à tout moment. Sans se limiter aux feuilles de papier, des dessins, des photos, des gourmandises et/ou petits cadeaux personnalisés raviront davantage encore notre ancien.

Enfin, pour les seniors en capacité de s’en occuper, un animal de compagnie constitue une solution intéressante, à la fois contre la solitude et pour l’estime de soi, car s’occuper et prendre soin d’un autre être vivant a des vertus tant valorisantes que thérapeutiques.

Les mesures pour les seniors en EHPAD

Les visites en EHPAD, autorisées suivant un respect strict des mesures sanitaires, se retrouvent forcément bouleversées par la circulation active de la Covid-19, et le fonctionnement même de l’établissement peut se trouver modifié pour limiter toute contamination en son sein (confinement dans les chambres, visites interdites entre pensionnaires…).

Des moyens sont alors déployés afin de maintenir le moral des troupes, comme par exemple une gazette personnelle éditée par l’EHPAD chaque semaine à l’attention du résident, élaborée à partir de photos et messages envoyés par ses proches sur une plateforme prévue à cet effet.

Certains établissements prévoient également des activités originales s’inspirant des élans de solidarité dont certains ont fait preuve lors du confinement depuis leur balcon :

– Jeux interactifs (quiz…)

– Concert et chorale

– Lecture d’un livre

– Séances de gym

– Écriture de mots ou poèmes dédiés aux soignants des hôpitaux de proximité …

Pour autant, selon l’étude des Petits Frères des Pauvres, il est nécessaire d’adapter les établissements sanitaires de façon à favoriser les visites des proches afin d’éviter au maximum un nouvel isolement physique.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre