LES TENSIOMETRES ELECTRONIQUES OU MANUELS

person Posté par: list Dans: Sub Category 1 Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 326

Le tensiomètre, ou sphygmomanomètre est un appareil de mesure médical utilisé pour mesurer la pression artérielle.

Plus la pression est élevée, plus le cœur doit pomper.

La tension artérielle normale d'un adulte est établie à 120 mmHg quand le cœur se contracte (pression systolique) et à 80 mmHg quand le cœur se relâche (pression diastolique).

Une tension est considérée comme normale jusqu'à environ 14/8 ou 140/80 mmHg et supérieure à 10/7 ou 100mmHg /7mmHg, encore que cette valeur varie légèrement selon l'âge de la personne (la tension augmente naturellement avec l'âge).

Entre 14/8 et 16/9,5, elle est modérément élevée, au-delà, elle est élevée et on parle d'hypertension.

La tension artérielle est en moyenne plus élevée chez l'homme que chez la femme jusqu'à la période de la ménopause, ce qui s'inverse ensuite.

Comment lire la tension sur le tensiomètre ?

Les chiffres affichés sur le tensiomètre étant composés de 2 à 3 chiffres, il faut les arrondir avant d'annoncer une tension standard. Exemple : 118/66 correspond à 12/7 de tension et 113/65 à 11/6. Au-dessus de 5 on arrondi au-dessus, 5 et en-dessous on arrondi en-dessous.

Il existe 2 types de tensiomètres :

1) Le tensiomètre électronique :

-  Le tensiomètre électronique au bras permet de prendre sa tension à l'aide d'un brassard situé autour de votre bras. Le bracelet doit être porté sur votre bras gauche, face au cœur.

- Le tensiomètre électronique aux poignets permet de prendre sa tension à l'aide d'un brassard situé autour de votre poignet.

2) Les tensiomètres manuels : permet la mesure de la tension artérielle en se basant sur la méthode auscultatoire et la détection des bruits de Korotkov. Cette mesure nécessite l'emploi d'un stéthoscope, ainsi qu'une formation de l'utilisateur, pour pouvoir identifier correctement ces bruits. La pression systolique et la pression diastolique sont lues directement sur le manomètre de l'appareil, pendant le dégonflage du brassard.

On peut dissocier les tensiomètres manuels en deux sous-catégories :

Le tensiomètre manobrassard : le cadran se situe comme son nom l’indique sur le brassard.

Le tensiomètre manopoire : le cadran est placé au niveau de la poire pour une lecture optimum du résultat, ce modèle donne également la possibilité de changer de brassard très facilement.  

Il n’y a pas de différence de précision entre les deux appareils, la différence se joue au niveau de la praticité.

De par sa plus grande difficulté d'utilisation, un tensiomètre manuel est plutôt réservé au personnel médical. S'il est peut-être moins performant qu'un modèle électronique pour mesurer la tension d'un patient "classique", il demeure incontournable pour mesurer la tension de patients présentant certaines pathologies, car les algorithmes utilisés par les appareils électroniques ne sont pas conçus pour traiter les cas particuliers.

Mots clés :  Tensiomètre, tensiomètre électroniques au bras, tensiomètre électroniques aux poignets, stéthoscope, tensiomètre manopoire, tensiomètres manobrassard.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre